INS-Côte d’Ivoire : Institut National de la Statistique

Dans le cadre de leur coopération, l’INS et l’ENSEA entendent œuvrer conjointement dans les domaines d’intervention suivants : La formation initiale des élèves statisticiens, la mise à disposition d’enseignants, stage de formation, exploitation de bases de données, la formation professionnelle des agents de la statistiques, la formation continue qualifiante, formation continue diplômante, préparation aux concours d’entrée en filière ITS et ISE, la promotion de la statistique, ateliers de promotion, journées de la statistique, participation commune aux séminaires nationaux de Statistique, l’appui technique mutuel en matière de recherche, réponses communes pour certains appels d’offres, mise à disposition de bases de données ou d’études spécifiques, appui logistique ponctuel

En outre, l’ENSEA reçoit un soutien de l’INS à travers la mise à disposition d’Experts statisticiens et démographes en tant qu’enseignants ou chercheurs.

Pour les études pédagogiques, l’INS s’engage à mettre à la disposition de l’ENSEA la cartographie, les bases de sondages des zones enquêtées. Chaque année, l’INS devra aussi accueillir des stagiaires de l’ENSEA pour leur encadrement.

En contrepartie, l’ENSEA s’engage à organiser chaque année des séminaires de formation à l’attention des agents de l’INS, et ceux-ci ont l’opportunité de s’inscrire librement aux cours préparatoires aux concours d’entrée dans les filières ITS et ISE.

Ce partage d’expérience et d’opportunités entre ces deux institutions est évolutif, et est appelé à être complété et/ou précisé par des conventions particulières.

ENAREF : Ecole Nationale des Régies Financières

Depuis 2005, l’ENSEA et l’Institut Nationale de Statistique et de Démographie (INSD) du Burkina Faso ont convenu d’entreprendre une coopération mutuelle visant à soutenir la formation des techniciens de la statistique compétents pour l’Appareil Statistique burkinabé dans un Centre de Formation domicilié à Ouagadougou.

Ce partenariat s’est concrétisé en 2005 par l’ouverture d’une Division Statistique de l’Ecole Nationale. Des Régies Financières (ENAREF) formant des Agents et Adjoints techniques de la statistique.

Dans le cadre de ce partenariat, l’ENSEA participe à l’organisation des concours d’entrée en proposant et corrigeant les épreuves et en organisant le jury d’entrée. L’ENSEA appuie également la coordination pédagogique et mène des missions d’enseignement. Enfin, l’ENSEA participe au jury de fin d’année et délivre les diplômes.

Institut National d’Etudes démographiques- centre : INSEE

Par le biais du Centre d’Appui aux Ecole de Statistiques Africaine (CAPESA), l’INSEE aide à organiser les concours communs d’entrée aux trois Ecoles supérieures de Statistique, notamment dans les filières ISE et ITS. Ces concours sont organisés simultanément dans les pays d’Afrique francophone et leurs jurys, également communs, se tiennent au mois de juin à Paris.

INS-Niger : Institut Nationale de Statistique du Niger

Depuis 1984, l’ENSEA et l’Institut Nationale de Statistique (INS) du Niger ont convenu d’entreprendre une coopération mutuelle visant à soutenir la formation des techniciens de la statistique compétents pour l’Appareil Statistique nigérien au sein du Centre de Formation et de Perfectionnement.
Ce partenariat s’est concrétisé par la formation de plusieurs promotions d’Agents et d’Adjoints techniques de la statistique sur une vingtaine d’années.

INSTAT-Madagascar : Institut National de la Statistique

Selon le décret 1008 du 11 juillet 2002 portant nouveaux statuts de l’INSTAT ,L’Institut National de la Statistique (INSTAT) est un Etablissement Public à caractère industriel et Commercial sous la tutelle du ministère chargé de l’Economie de la République de Madagascar qui a pour mission de concevoir et de coordonner la mise en œuvre de la politique nationale en matière de statistique et de ses champs d’application dans les domaines économiques, statistiques et sociaux ainsi que l’appui scientifique à la gestion de l’économie nationale. Il est précisé à l’article 2 de ce même décret que l’INSTAT peut organiser les formations des divers techniciens dans les domaines de la statistique et de l’informatique. Ainsi, à Madagascar, l’INSTAT dispose de compétences nationales en matière de statistique, d’informatique et d’économie appliquée. Néanmoins, par rapport à l’évolution des besoins l’INSTAT et l’Administration publique, en général, ont des contraintes grandissantes en termes de techniciens moyens de la statistique.

INSD-Burkina Faso : l’Institut Nationale de Statistique et de Démographie

Depuis 2005, l’ENSEA et l’Institut Nationale de Statistique et de Démographie (INSD) du Burkina Faso ont convenu d’entreprendre une coopération mutuelle visant à soutenir la formation des techniciens de la statistique compétents pour l’Appareil Statistique burkinabé dans un Centre de Formation domicilié à Ouagadougou.

Ce partenariat s’est concrétisé en 2005 par l’ouverture d’une Division Statistique de l’Ecole Nationale des Régies Financières (ENAREF) formant des Agents et Adjoints techniques de la statistique.

Dans le cadre de ce partenariat, l’ENSEA participe à l’organisation des concours d’entrée en proposant et corrigeant les épreuves et en organisant le jury d’entrée. L’ENSEA appuie également la coordination pédagogique et mène des missions d’enseignement. Enfin, l’ENSEA participe au jury de fin d’année et délivre les diplômes.

AFRISTAT : Observatoire Economique et Statistique d’Afrique Subsaharienne

Depuis l’an 2006, un document projet, « Trust Fund » a été rédigé par l’ensemble des trois écoles (ENSEA, ISSEA et ENSAE-Sénégal) avec le soutien de l’Observatoire économique et statistique de l’Afrique subsaharienne (AFRISTAT) pour solliciter un appui financier auprès de la Banque Mondiale.

Ce document projet, après plusieurs amendements a été finalement approuvé et la Banque a décidé d’apporter aux trois écoles, un appui financier à travers son Projet d’Appui au Renforcement des Capacités des Ecoles de Statistiques (PARCES-BM) appelé « TFSCB TF092112 ». Ainsi, pour concrétiser cet accord, la Banque Mondiale a signé une convention avec AFRISTAT, chargé de gérer les fonds pour le compte des Ecoles.

De manière générale, le projet vise au renforcement des capacités des écoles de statistique et des systèmes statistiques nationaux africains.

Par ailleurs, il s’agira de façon spécifique de développer des modules de formation qui permettront le renforcement des capacités des Cadres des INS en vue de relever les défis des OMD ; renforcer les personnels des SSN par le biais de la formation de haut niveau, rrganiser des formations à l’attention des formateurs (enseignants) des écoles de statistique; disposer d’équipements informatiques et accessoires, pédagogiques et didactiques adaptés pour délivrer des enseignements de bonne qualité ; renforcer les fonds documentaires.