Les activités du “Centre d’Excellence Africain (CEA)” s’inscrivent dans le Plan stratégique de l’ENSEA, s’articulant autour de quatre plans d’action.

  • Le premier plan d’action vise à atteindre l’excellence en enseignement/apprentissage. Pour atteindre cet objectif, cinq activités seront mises en œuvre à savoir (i) renforcer les filières existantes et créer de nouvelles filières de formation en réponse aux besoins des Systèmes de Statistique Nationaux (SSN), (ii) renforcer les capacités du corps professoral de l’ENSEA, (iii) renforcer l’usage des TIC dans le centre d’excellence, (iv) faciliter l’insertion des diplômés, et (v) redynamiser la formation continue.
  • Le deuxième plan d’action devrait permettre l’atteinte de l’excellence au niveau de la recherche. L’objectif de ce plan

FONCTIONNEMENT CEA

Trois principaux organes sont prévus pour assurer la coordination du Centre: Un Comité Technique, un Comité de Pilotage et un Conseil Scientifique. Des décisions seront prises par le Directeur de l’ENSEA, Directeur du CEA, pour définir le rôle de chaque organe.

Le projet de l’ENSEA dans le cadre du CEA s’articule autour de quatre axes, à savoir :

  • Procéder à une rénovation pédagogique pour accroître la qualité de l’offre de formation continue et initiale et obtenir une reconnaissance internationale ;
  • Redynamiser les activités de recherche, afin de mieux valoriser l’expertise et renforcer le lien avec les universités de la sous-région ;
  • Améliorer l’environnement de la formation afin de la rendre plus attractive, notamment pour les femmes et les pays anglophones ;
  • Assurer une bonne gouvernance et une bonne gestion du projet afin d’aboutir à une  plus grande autonomisation du CEA.

Il importe de signaler que, dans le cadre du projet CEA, les décaissements, après l’avance de démarrage, se fera selon les résultats atteints. Dans ce sens, un cadre de résultats a été négocié sur la base des Indicateurs Liés au Décaissement présentés dans le document ci-joint.