APPUI AUX ÉCOLES DES DIFFÉRENTS PAYS

Conformément à la recommandation 59 du Cadre Stratégique Régional de Référence pour le renforcement des capacités statistiques en Afrique proposé par la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), de nombreux INS ont sollicité l’ENSEA pour le parrainage de leurs écoles de formation de cadres moyens de statistique. Ces écoles forment chaque année entre 20 et 30 élèves par filière.

L’ENSEA participe au recrutement en fournissant les sujets des concours, en corrigeant les épreuves et en organisant le jury. Le programme de la formation est celui de l’ENSEA et des missions d’enseignement sont effectuées par des enseignants de l’ENSEA. Le jury de fin d’année se tient avec la participation de deux représentants de l’ENSEA. Le diplôme est signé par le Ministre de  tutelle de l’ENSEA

Lire Plus

Les expériences en cours sont les suivantes :

Au Burkina Faso, la formation, logée à l’ENAREF, a formé plus de 300 cadres moyens depuis 2005. Les Adjoints Techniques formés au Burkina Faso réussissent régulièrement aux concours ITS voie B et poursuivent leur formation à l’ENSEA.
A Madagascar, la formation, logée à l’INFA, est ouverte depuis 2010 et a permis de diplômer une centaine de jeunes. Il est prévu que ce centre accueille à terme des ressortissants de l’Union des Comores.
Avec le Niger, le partenariat est établi depuis 1984. Les formations sont ouvertes ponctuellement selon les besoins de l’INS du Niger.
L’appui au Togo n’a commencé qu’en janvier 2016 et a permis de former 14 cadres de la statistique

Voir Moins

OUVERTURE VERS LES ESPACES ANGLOPHONES

L’anglais est la première langue officielle la plus parlée aujourd’hui dans le monde entier. L’ouverture vers les pays anglophones devient une nécessité absolue pour l’image de marque dont a toujours jouit l’ENSEA. La barrière linguistique est vite brisée par la formation linguistique (Anglais & Français) dispensée efficacement par des enseignants rompus à la tâche et un laboratoire de langues à la pointe de la technologie.

Les expériences en cours sont les suivantes :

L’ENSEA accueille déjà des étudiants provenant d’Afrique du Sud et du Libéria.

Lire Plus

L’objectif est d’élargir cette ouverture à d’autres pays anglophones.
Une mission du CEA se rendra en Gambie et en Sierra Leone au deuxième semestre de 2018 à l’effet d’identifier les besoins de formation en statistique et de proposer des modalités d’accès des étudiants originaires de ces pays dans les filières de masters.
Pour accélérer l’intégration des étudiants anglophones, un programme linguistique intensif homologué a été mis en place. Des consultants linguistiques (Français & Anglais) ont été recruté pour la circonstance.

Voir Moins