Le mastère professionnel gestion des infrastructures routières est un diplôme délivré conjointement par l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny (INPHB) et l’Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée d’Abidjan (ENSEA). Ce diplôme voit le jour dans le cadre du Projet pour le Transport à Abidjan (Abidjan Transport Project). Initié par Le Millennium Challenge Account Côte d’Ivoire, le Projet pour le Transport à Abidjan vise à accroître la compétitivité de la ville d’Abidjan en tant que pôle de croissance du pays en améliorant la fluidité du trafic et en décongestionnant le corridor central de la ville reliant son port aux zones nord, est et ouest du pays. Des démarches sont en cours pour la délivrance d’un double Diplôme par Polytechnique Montréal, Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisés (DESS).

Objectif de formation et structure du Programme

Le programme a pour objectif d’apporter les connaissances et les compétences requises par la nouvelle approche de gestion du patrimoine d’infrastructure (infrastructure asset management) qui combine les éléments d’ingénierie associés à la conception, la préservation et la réhabilitation des chaussées avec la logique économique pour optimiser les investissements tout en mettant l’accent sur la durabilité environnementale et l’acceptation des niveaux de service par les populations (social).

Le programme 3ES (Engineering, Economics, Environmental & Social) a été structuré comme une Maîtrise canadienne (Master’s degree) de 45 crédits nord-américains.

Le programme comprend dix cours de 3 crédits (6 crédits ECTS) et un projet intégrateur de 15 crédits (30 ECTS) soit un total de 45 crédits (90 CECT).

Le crédit universitaire constitue l’unité de mesure de la charge de travail qu’un étudiant doit consacrer à un cours. Un (01) crédit représentant 45 heures de travail pour l’étudiant, un cours de 3 crédits correspond à 45 heures de cours + 90 heures de travail personnel.

Niveau de recrutement 

  • Etre titulaire d’un diplôme d’ingénieur des travaux publics ou d’un diplôme d’ingénieur ou d’un Master (niveau Bac+5) dans un domaine connexe

  • Etre Titulaire d’un diplôme d’ingénieur des techniques des travaux publics (niveau Bac +4) et avoir acquis, une expérience professionnelle pertinente de trois (03) ans minimum.

  • Avoir une compréhension minimale de l’anglais à l’écrit et à l’oral au niveau A2 (lire correctement de l’anglais technique, se « débrouiller » à l’oral.