Les partenaires institutionnels, à travers des appuis financiers ou techniques, renforcent les capacités de l’ENSEA et lui permettent de réaliser ses objectifs.

L’ENSEA travaille en étroite collaboration avec de nombreux partenaires internationaux, notamment la Banque Africaine de Développement, la Banque Mondiale… Certains financent des projets de l’école, d’autres sont des partenaires sur le terrain, dans le cadre de la mise en œuvre de ces projets.

Plusieurs projets institutionnels sont en cours à l’ENSEA. Ce sont :

  • Le ACE Impact avec l’Agence Française de Développement 
  • Le CEA avec la Banque Mondiale
  • Le PRCS avec la BAD
  • Le PACER avec l’UEMOA
  • La GLOBAL STRATEGY avec la BAD et l’UNECA
  • Depuis sa création en 1961, l’ENSEA a contribué à la formation de plus de 4 500 statisticiens des pays africains ayant les langues française, anglaise et lusophone en partage. L’ENSEA a renforcé depuis 1990 ses activités de recherche. La qualité de la formation et la densité des études lui ont valu successivement en 2005, le label de Centre d’Excellence Régional de l’UEMOA et en 2015, le label de Centre d’Excellence Africain (CEA) de la Banque Mondiale.

  • La plateforme PMA 2020 a été lancée en 2013 pour répondre aux besoins de suivi de la performance afin de surveiller le progrès réalisé vers l’atteinte des objectifs et principes de l’initiative FP 2020 (Family Planning 2020).

    PMA 2020 est mis en œuvre dans 11 pays : Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Ghana, Inde, Indonésie, Kenya, Niger, Nigeria, Ouganda et République Démocratique du Congo sous la coordination globale de l’Institut Bill & Melinda Gates pour la Population et la Santé de la Reproduction (Institut Gates) à l’École de Santé Publique Bloomberg de l’Université de Johns Hopkins (JHU) et en partenariat avec un réseau d’universités, d’institutions de recherche et agences de statistiques nationales et avec le soutien financier de la fondation Bill and Melinda Gates.

  • L’ENSEA a signé le 18 juillet 2016 un protocole d’accord avec l’un de ses partenaires institutionnels, la Banque Africaine de Développement (BAD), agissant en sa qualité d’administrateur du Programme multinational de Renforcement des Capacités Statistiques (PRCS) pour la Gestion axée sur les résultats en matière de développement. Le Programme « Renforcement des Capacités Statistiques » constitue une réponse au besoin de relever les défis que représentent la disponibilité de statistiques exactes et fiables en Afrique et la mobilisation de partenaires financiers. A travers, le renforcement des capacités des institutions chargées des statistiques, ce programme couvre tous les 54 pays membres régionaux. Il permet d’assurer l’assistance technique et la formation tout en investissant dans les capacités des systèmes statistiques nationaux des pays membres régionaux (PMR) participants. Des producteurs et utilisateurs des statistiques officielles figurent parmi les bénéficiaires, notamment les agences nationales des statistiques, les décideurs nationaux, les entreprises et les investisseurs, les chercheurs et les analystes, les citoyens des PMR, les Organisations sous-régionales (OSR) et les Centres de formation statistique (CFS).