La plateforme PMA 2020 a été lancée en 2013 pour répondre aux besoins de suivi de la performance afin de surveiller le progrès réalisé vers l’atteinte des objectifs et principes de l’initiative FP 2020 (Family Planning 2020). Le projet a introduit une approche novatrice de collecte des données, conçue pour satisfaire ce besoin, en employant uniquement des enquêtrices résidentes recrutées au sein ou à proximité des zones de dénombrement (ZD) de l’échantillon de l’enquête, et en les formant à l’utilisation des technologies mobiles sur Smartphones pour collecter et envoyer des données sur un serveur cloud. Cette approche offre l’opportunité non seulement d’une validation et compilation rapide des données, mais également elle permet une restitution des résultats dans des délais assez courts. Par ailleurs, une autre innovation clé de PMA 2020 a été de collecter des données à la fois auprès des ménages et des femmes de 15-49 ans pour mesurer la demande et l’utilisation de la contraception, et auprès des sites de prestation de santé (SPS), à la fois publics et privés, desservant les ZD concernés pour mesurer la disponibilité des services et l’offre de commodités.

PMA 2020 est mis en œuvre dans 11 pays : Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Ghana, Inde, Indonésie, Kenya, Niger, Nigeria, Ouganda et République Démocratique du Congo sous la coordination globale de l’Institut Bill & Melinda Gates pour la Population et la Santé de la Reproduction (Institut Gates) à l’École de Santé Publique Bloomberg de l’Université de Johns Hopkins (JHU) et en partenariat avec un réseau d’universités, d’institutions de recherche et agences de statistiques nationales et avec le soutien financier de la fondation Bill and Melinda Gates. En Côte d’Ivoire, deux vagues de l’enquête PMA 2020 ont été réalisées entre 2017 et 2018.

Fort des résultats de PMA 2020, un financement sur quatre (04) années (2019-2022) a été obtenu pour une deuxième phase du projet. Cette nouvelle phase dénommée Performance Monitoring for Action (PMA) toujours financée par la fondation Gates sera coordonnée au niveau global par l’Institut Gates et Jhpiego. Au cours de cette deuxième phase, tout en poursuivant les objectifs initiaux de la première phase, PMA apportera des innovations méthodologiques : le suivi longitudinal des femmes sur trois (ans) afin de mieux comprendre la dynamique contraceptive, l’intégration d’un module spécifique sur les adolescentes et sur l’autonomisation des femmes, etc. La mise en œuvre de l’enquête PMA en Côte d’Ivoire pour la prochaine phase a été confiée à l’Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d’Economie Appliqué (ENSEA).

ACTUALITES

DOCUMENTS PMA

Plan de Travail PMA

Les activités du PMA

Charte du projet PMA

Rapports des Audits  du PMA

NOS OBJECTIFS

L’objectif de la PMA est de faire progresser les connaissances relatives à la dynamique de la planification familiale et de la santé de la reproduction sur le plan programmatique. Pour se faire, PMA collectera des données dynamiques et transversales de grande qualité afin de permettre une mesure concrète et d’améliorer les performances du programme via une plateforme de collecte de données durable et axée sur l’innovation, s’appuyant sur PMA2020.

Le projet s’est fixé quatre objectifs interdépendants :

PMA ++
  • Objectif 1:

    mener des enquêtes de haute qualité en mettant l’accent sur des données de programme sur la PF et la SR dans des zones géographiques ciblées;

  • Objectif 2:

    accroitre l’utilisation des données PMA, par un nombre croissant de parties prenantes, pour la prise de décision;

  • Objectif 3:

    créer une plate-forme PMA viable, chiffrée et pérenne aux bailleurs potentiels ;

  • Objectif 4:

    établir des normes et des pratiques de pointe en matière de gestion des affaires et de responsabilité.

L'EQUIPE INTERNE DE COORDINATION

LES MEMBRES QUI PILOTENT LE PROJET EN INTERNE

Informations essentielles relatives au contrat

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, le contrat liant l’ENSEA et Jhpiego précise les conditions à respecter en ce qui concerne les approbations et restrictions de financement.

Ainsi, les approbations préalables de Jhpiego sont requises pour les éléments suivants :

(1) les transports aériens internationaux et les transports ne figurant pas dans le plan de travail approuvé, la description du programme et le budget du programme (également appelé « le budget») et ;

(2) les modifications du budget et du plan de travail en cas d’écart budgétaire supérieur à 10% du budget approuvé.

En ce qui concerne les restrictions, il convient de noter que les informations ne sont pas soumises à des restrictions si elles :

1) sont généralement accessibles au public;

2) sont non exclusives ou ont été publiées par la Partie divulgatrice sans restriction;

3) ont été développées, acquises, préparées ou produites de manière indépendante par l’ENSEA;

4) ont été reçues par une Partie du gouvernement des Etats-Unis sans préavis de restriction; ou, après notification écrite à la Partie divulgatrice,

5) sont requises par la loi ou l’autorité judiciaire pour divulgation.